Biotechnologies : le Québec dans la cour des grands

 
innovation-logo.png
 

Le Québec est un des rares endroits au monde où une entreprise peut réaliser toutes les étapes de la mise au point d’un médicament, de la recherche fondamentale jusqu’à la commercialisation.

Les innovations québécoises permettent :

 
Capture d’écran (312).png
 

Des innovations d’ici qui changent la vie!

Saviez-vous que c’est au Québec qu’a été découvert le 3TC, le médicament le plus utilisé dans le monde pour traiter le VIH/sida ? Combiné à deux autres médicaments sous forme de trithérapie, il a contribué à sauver la vie de plus de deux millions de personnes séropositives à ce jour. Voici quatre autres innovations québécoises qui génèrent autant d’espoir que de fierté.

 LE PROVIDENTIEL VIAGRA FÉMININ

Le providentiel « Viagra féminin »


C’est dans les laboratoires d’Endoceutics, à Québec, qu’est né un médicament visant à améliorer la vie de millions de femmes qui subissent une multitude d’effets secondaires durant et après la ménopause. Fait de gras de palmier, Intrarosa est un comprimé contenant une petite quantité d’une hormone appelée DHEA, dont la sécrétion baisse lors de la ménopause, ce qui entraîne la sécheresse vaginale et une panne de désir. Ce médicament 100 % québécois, déjà approuvé aux États-Unis et en Europe, est actuellement en processus d’approbation par Santé Canada. Il sera bientôt produit à grande échelle dans deux usines québécoises, l’une située à L’Ancienne-Lorette, dans la région de la Capitale-Nationale, et l’autre à Saint-Hilaire.

palovarotene.png

Le palovarotène, donneur d’espoir


Les personnes atteintes de graves maladies osseuses très rares pourraient bientôt avoir une meilleure qualité de vie grâce au palovarotène, un médicament mis au point par Clementia Pharmaceuticals, une entreprise montréalaise dont la mission est d’apporter des options de traitement aux malades qui n’en ont actuellement aucune. C’est le cas des personnes atteintes d’ostéochondromes multiples, une maladie invalidante qui provoque la formation d’excroissances bénignes sur les os, et pour laquelle il n’existe aucun traitement approuvé autre que la chirurgie.

Anticorps : la solution est dans l’œuf

Immune Biosolutions, une entreprise de biotechnologies de Sherbrooke, réussit à produire des anticorps à partir d’œufs de poule, dont le système immunitaire réagit fortement aux protéines humaines et produit des anticorps qui se retrouvent en grande quantité dans les œufs. L’entreprise peut ainsi générer de gros volumes d’anticorps sans devoir utiliser la méthode traditionnelle, qui consiste à immuniser des animaux de laboratoire contre un antigène en vue d’extraire de leur sang les anticorps produits en réaction contre cette substance étrangère. Résultat : des anticorps qui serviront aux thérapies de demain sont créés de manière plus efficace et plus éthique.

biok.png

Avec Bio-K+, c’est facile

Qu’ont en commun les sœurs Kardashian et Madonna ? Elles sont adeptes des produits de l’entreprise lavaloise Bio-K+. Approuvé par Santé Canada depuis 2013, son probiotique est le seul à avoir passé toutes les étapes cliniques. Il équilibre la flore intestinale et le système immunitaire et est distribué au Canada et aux États-Unis. En réduisant les effets secondaires liés à la prise d’antibiotiques, il contribue à protéger les patients vulnérables contre la bactérie C. difficile et autres infections nosocomiales lors de séjours à l’hôpital.



Contenus initialement publiés dans l’édition de septembre 2o18 du réputé magazine L’actualité dans le cadre d’un partenariat avec BIOQuébec.