LES SOCIÉTÉS DE VALORISATION, UN PONT ENTRE LA RECHERCHE ET LA COMMERCIALISATION


En août 2018, Québec annonçait un investissement de 3,9 M$ dans les sociétés de valorisation. Comment cette aide financière aidera-t-elle le secteur?

L’ACFAS résume bien le rôle des sociétés de valorisation de la recherche universitaires (SVU) créées par le gouvernement du Québec en 2001 : la valorisation représente un des aboutissements des efforts de R-D menés au sein des institutions de recherche publiques, ainsi que la concrétisation de potentiels, d’idées dont l’économie et la société ont grand besoin.

Toujours selon l’ACFAS, valoriser, c’est aussi et surtout un service offert aux chercheurs qui inventent et qui veulent voir leurs créations donner leurs fruits.

Ces sociétés favorisent la réussite de projets qui faciliteront le passage des découvertes universitaires à la commercialisation des innovations, en plus de stimuler la création d'entreprises technologiques, notamment dans le secteur des sciences de la vie.

 

Trois sociétés de valorisation existent au Québec

 

Chacune de ces société est liée à un certain nombre d’universités (voir la section Un Rôle qui évolue de l’article suivant pour la liste). Elles jouent un rôle dans la mise en oeuvre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation 2017-2022 dont l’un des grands objectifs est de dynamiser le transfert et la commercialisation des innovations.

Visitez le répertoire de BIOQuébec pour obtenir les coordonnées exactes de ces sociétés.